Pantani Roberta (Lega, TI)

L’école maternelle doit rester un lieu où les enfants découvrent, par un apprentissage ludique, des normes sociales et se préparent à la vie scolaire des dix années qui suivront. Il ne s’agit pas d’interdire l’éducation sexuelle, mais de la proposer à un moment approprié qui corresponde à l’âge de l’enfant. L’âge de l’école maternelle – permettez- moi cette remarque – n’est assurément pas celui qui convient. (…) A quiconque pense que cette initiative n’a rien à faire dans la constitution, on rappellera que récemment, dans la constitution, nous avons édicté des règles même pour l’éducation musicale, la garde des enfants hors du milieu scolaire et la promotion de l’art cinématographique. Je pense que le faire pour l’éducation sexuelle de nos enfants est une question digne d’intérêt et beaucoup, beaucoup plus importante encore que celles qui sont évoquées plus haut.