Geissbühler Andrea Martina (SVP, BE)

Dans ma formation d’enseignante en école maternelle, on nous a instruites, entre autres, sur la psychologie du développement de l’enfant. La sexualisation des enfants à l’école maternelle et à l’école primaire n’a jamais été abordée, car à leur âge, il est trop tôt pour leur en parler. La pratique actuelle, par exemple celle qui a cours dans le canton de Berne, a fait ses preuves. Les parents, enseignants et enfants sont satisfaits que l’éducation sexuelle commence à partir de douze ans. Grâce à cette pratique, nous avons engrangé des expériences positives, et aucune des adolescentes de moins de douze ans ne s’est retrouvée enceinte. Il est donc suffisant d’informer les enfants à partir de douze ans sur la sexualité. Pour que cette pratique éprouvée puisse continuer d’être mise en oeuvre, on a besoin de cette initiative populaire. Je vous demande donc de lui apporter votre soutien.